Photo:

Adrien Soleiman

Premier album d'Adrien Soleiman, Brille révèle une voix neuve de la pop française. Le trentenaire parisien y dévoile les contours précis et poignants de chansons portées par des mélodies grisantes et une nostalgie enveloppante. Le parcours musical d'Adrien Soleiman lui a donné une liberté qui s'entend : son écriture poétique embrasse l'héritage d'Alain Bashung ou de Christophe ; ses arrangements trouvent un équilibre entre sonorités organiques et synthétiques, comme en ont le secret les Anglais de Radiohead ou Metronomy.

Brille (2016)

23/09/2016

#bio complète
#fermer

Brille (2016)

Premier album d’Adrien Soleiman, Brille révèle une voix neuve de la pop française. Le trentenaire parisien y dévoile les contours précis et poignants de chansons portées par des mélodies grisantes et une nostalgie enveloppante. Le parcours musical d’Adrien Soleiman lui a donné une liberté qui s’entend : son écriture poétique embrasse l’héritage d’Alain Bashung ou de Christophe ; ses arrangements trouvent un équilibre entre sonorités organiques et synthétiques, comme en ont le secret les Anglais de Radiohead  ou Metronomy.

Claviers, batterie, programmations, basse, guitare, chœurs et saxophone discret parfois traités en effets élégants, les chansons d’Adrien Soleiman ont cette qualité rare : elles sont à la fois simples et riches. Elles sont l’œuvre d’un auteur compositeur qui sait aller à l’épure et l’efficacité sans renoncer à la densité que commandent son propos et son parcours. Enfant du jazz passé du côté d’une pop française élégante, le parisien affiche un pedigree pas comme les autres. Saxophoniste de formation, le jazz et la bossa nova sont ses premiers horizons musicaux. Une obsession pour John Coltrane, la fréquentation de grandes écoles de jazz et musiques actuelles l’emmènent tôt sur des chemins aventureux. Depuis ses 17 ans, Adrien fréquente les scènes des clubs, tourne et enregistre. Une solide expérience, transformée avec le groupe Beau Women, quintet jazz et rock où il s’épanouit. 

S’il s’est toujours joué des frontières musicales, Adrien va se heurter à d’autres frontières, cette fois bien réelles, quand les Beau Women souhaitent s’exiler au Canada pour une année. Coup du sort : tous obtiennent leur visa... à l’exception d’Adrien. C’est la fin de l’aventure collective. Nous sommes à l’été 2014 et un léger vertige l’étreint : c’est l’année de ses trente ans, le groupe dont il s’occupait à temps plein depuis 6 ans se sépare. Il faut vite se (re)lancer, il faut s’élancer. 

Le rebond se fera seul et sous son nom, avec une poignée de chansons qu’il joue au piano et interprète lui-même. Déjà amorcé au sein de Beau Women où il assurait les chœurs, le virage du saxophone au chant, du souffle à la voix est totalement accompli. 

2014 n’est pas encore achevée qu’il embarque avec lui Pierre Antoine (Erevan Tusk) et Richard Frances (Owlle, Pointe du Lac), premières oreilles de son travail et désormais fidèles compagnons de route. Maxime Daoud (bassiste dans Forever Pavot et petit frère d’Adrien) complète l’équipe qui prend la direction de la Bretagne, où Adrien Soleiman a ses racines et une maison de famille où des beaux souvenirs l’appellent. Des réminiscences qui vont nourrir les textes comme le son de ses chansons, marquées aussi par la variété des années 80 (Balavoine, Berger, Kate Bush) écoutée en boucle dans l’autoradio des parents. Les quatre musiciens se rendront près d’une demi-douzaine de fois en Bretagne pour autant de sessions où les chansons d’Adrien grandissent et changent. Quatre d’entre elles paraissent en juin 2015 sur Rue des Etoiles, un premier EP qui fait parler de lui. Dans la foulée, Adrien Soleiman est le coup de cœur 2015 du concours Inrocks Lab.

Le coup au cœur, c’est pour 2016 et ce disque à la mélancolie renversante. Brille est le premier album d’un garçon qui a déjà de l’expérience et se définit volontiers comme un “musicien qui chante” plutôt que comme un chanteur. Une humilité qu’il faut bien contrarier à l’écoute de cette voix magnifique, déployée avec un lyrisme tempéré. Elle épouse les formes subtiles de mélodies parfaitement mises en son, en équilibre entre simplicité et audace, sonorités organiques et électroniques. Pour sculpter ses chansons, Adrien a fait appel au jeune producteur anglais Ash Workman, véritable architecte du son de Metronomy et aux manettes du Chaleur Humaine de Christine And The Queens. Entente parfaite, stimulante et efficace : 13 morceaux enregistrés en 9 jours, au studio Black Box dans le pays angevin, dans une ambiance presque familiale qui n’est pas sans rappeler celle des sessions bretonnes. S’est joint à la troupe le batteur Arnaud Biscay, qui étoffe et anime des rythmiques jusqu’alors exclusivement électroniques.

Dans cette atmosphère studieuse et ultra créative, les musiciens se jouent des règles pour mieux expérimenter et donner aux chansons d’Adrien des contours variés : piano voix (J'ai Le Coeur Enflé), virée pop (Poisson Volant), étreinte électro (Près de moi) ou ballade cosmique (Ma Petite Planète). Des formes multiples, signe qu’Adrien Soleiman arrive à concilier les  genres qui l’ont construit : la chanson en français avec laquelle il est né, le jazz avec lequel il a grandi et la pop moderne avec laquelle il vit. Une démarche entière, où il se livre sans calcul.

Au fil de textes émouvants, Adrien Soleiman évoque l’enfance, l’amour et la mort. Rue des Etoiles investit la maison de famille en Bretagne où elle a été écrite dans une sorte de fièvre guidée par les souvenirs d’enfance, de vacances, de bord de mer et d’insouciance. Mon Cœur esquisse l’avant et l’après d’une histoire d’amour. Frappe Moi d’Amour évoque la maltraitance avec une grande intelligence, l’amour et la violence qui parfois se côtoient, la difficulté d’éviter méfiance et vengeance. Le Poisson Volant, c’est celui qui orne le biceps droit d’Adrien, porte bonheur tatoué pour ses trente ans. L’Enfant Firmament dessine le tableau émouvant d’un garçon face à un arbre, métaphore du temps qui passe, du travail et de la quête du bonheur. Elle passe par la musique, c’est l’évidence qui brille ici en onze chansons. 

clips

La nuit tombée

réal: Ilan Cohen

Rue des étoiles

réal: Thierry Le Boité / Septembrepasse

Près de moi

réal: Wolfgang Natlacen

Concerts

#toutes les dates

News

Liens

À voir / À écouter

RADIO

- France Inter - Foule Sentimentale

- France Inter - Pop & Co

- RFI - La Bande Passante

- France Bleu - Nouvelle Scène

- Radio Nova - Nova Club

- France Inter - Nouvelle scène

- Radio Neo - Cigognes

TV

- France 2 - Alcaline - La Nuit tombée

- France 2 - Alcaline - Le Mag

- France 4 - Monte le son

WEB

- Le Figaro Live

Adrien Soleiman - Brille - Premier album

"Brille", le superbe premier album d'Adrien Soleiman est disponible : cliquez ici pour écouter, télécharger, commander en physique.

Découvrez le nouveau clip "Ma petite planète" ainsi que les clips "La nuit tombée" et Rue des étoiles

Suivez tout l'actualité d'Adrien Soleiman sur facebook !

Adrien Soleiman est en tournée dans toute la France et assurera de nombreuses premières parties de Julien Doré, notamment au Zénith de Paris le 10 mai prochain.

real: attitude & C.Sauvage